Comme toute femme, j’adore mes cheveux. Je les adore encore plus lorsque ceux-ci sont en bonne santé. 

Avant de vous raconter comment je les chouchoute, je vais brièvement vous raconter mon parcours capillaire. 

Je suis une nappy. Pour ceux qui ne connaissent pas ce mot, c’est lorsque on porte ses cheveux crépus sans produits chimiques, autrement dit sans défrisage et que l’on l’assume pleinement. NA= natural et ppy=la fin du mot happy en anglais. Ce qui donne naturelle et heureuse. 

Ouais, je l’étais aussi. Mais pleinement. J’ai été nappy pendant 4 ans, je me suis battue corps et âme pour avoir des cheveux qui évoluent en bonne santé. J’avais comme objectif la longueur et le volume. Ça n’a pas toujours été joyeux, car le cheveux crépu est très rebelle. Il faut d’abord apprendre à connaître sa texture, ce qui lui correspond le mieux. Un produit qui pourrait fonctionner pour ma voisine nappy, n’aura pas le même résultat sur moi. Donc il y a tout un cheminement à suivre afin de vivre en harmonie avec sa touffe. J’avais un programme soin que je n’ai pas lâché durant 3ans,  je connaissais parfaitement mes cheveux. Plus ils poussaient, et plus j’en était fière. Je les portais jamais en mode afro. Je me faisais des coiffures protectrices, telle que des nattes plaquées sans extension, des vanilles couchées et la coiffure pour laquelle j’optais le plus était le chignon puff. C’est avec cette coiffure qu’on voit vraiment que l’on a prit du volume. Que oui le cheveux afro pousse, à son rythme mais il pousse. La quatrième année, j’ai commencé à me lasser des soins répétitifs, du temps et de l’argent que je consacrais à mes cheveux, j’ai eu envie de voir du lisse, de pouvoir faire ce que je veux avec ma tête, enfin je le faisais aussi en étant nappy, mais  je voulais que mes cheveux me permettent de pouvoir faire tout genre de coiffure. Hélas, non. On ne peut faire des tissages ouverts sans avoir recours à un fer à lisser sur le cheveux qui sera laissé à l’air libre, ou il fallait opter pour une closure. Moi j’aime l’effet naturel du tissage ouvert avec mes cheveux naturels laissés libre. 

Du coup j’ai craqué, oui j’ai craqué! Depuis novembre je suis à nouveau redefrisée. J’étais heureuse car mes cheveux étaient détendus, mais mon fond culpabilisait. Je n’ai eu satisfaction que durant 3mois. 

Puis l’effet du défrisant ne s’est pas fait prié pour pointer le bout de son nez, pertes et chutes de cheveux. À chaque démêlage, le sol de ma salle de bain était rempli de cheveux et je ne vous dis pas mon lavabo. 

Étant nappy, il fallait des soins, et dans le cas d’un défrisage il en faut deux fois plus. 

 

J’ai donc investi dans les produits Garnier. Garnier tire son savoir faire de la richesse de la nature. Des fruits, graines, bourgeons et fleurs aux propriétés bénéfiques pour les soins de la peau et des cheveux. 

J’étais septique par cette marque, certaines youtubeuses défrisées m’ont convaincu et je vous assure que mon avis a complètement changé. 

Cette marque laisse les cheveux doux, lisses et brillants. Elle peut être utilisée aussi bien pour les cheveux naturels, que sur les extensions brésiliennes ou autres. J’ai fait le test et j’en suis ravie. 

J’ai donc pris : 

Le shampooing ultra doux trésor de Miel: ceci est une nouvelle recette reconstituante, réparatrice , programmée spécialement pour les cheveux fragiles, cassants. La recette est constituée de trois trésors issus de la ruche 

  • le gelée royal qui a pour but la réparation
  • Le miel qui nourrit 
  • Et enfin la propolis qui protège. 

Ce shampooing nourrit, protège et répare jusqu’aux pointes, les cheveux sont renforcés, plus brillants et beaucoup plus résistants. Ils sont du coup plus doux au toucher. 

L’après-shampooing reconstituant, on y retrouve également les trois trésors issus de la ruche. Il démêle et nourrit immédiatement. Ie cheveu devient aussi très doux et brillant. 

Le soin réparateur, il offre une réparation profonde aux cheveux, sans les alourdir, il répare et protège jusqu’aux pointes. 

Je procède de cette manière: je me lave les cheveux avec mon shampooing deux ou trois fois, histoire de rendre bien propre mes cheveux, ensuite j’applique le soin réparateur durant 15 à 20 minutes selon le temps que j’ai devant moi. 

Pour couronner le tout, je finis donc avec l’après-shampooing, que je laisse toujours 5 minutes avant de rincer plusieurs fois. Je vais aussi souligner que je lave plus mes cheveux avec l’après-shampooing que le shampooing. Pour la simple et bonne raison que ça décape moins le cheveu comparé au shampooing qui agresse plus et il rend tout autant que le shampooing, le cheveux propre. 

Cette technique je l’ai appris et mis en application lorsque j’avais encore mes cheveux naturels. Et je pense d’ailleurs qu’elle est arrivée en même temps que la « Nappy attitude » car le cheveu frisé et crépu est très fragile.  

Je laisse donc agir seulement cinq minutes si j’ai eu recours au shampooing et au soin, sinon je peux laisser reposer 20 minutes sur cheveux humides avant de rincer. 

Pour l’instant sur mes cheveux défrisés j’adhère totalement, je ne sais pas ce qu’il en sera de mes cheveux lorsqu’ils retrouveront leur texture naturelle. Oui, je compte revenir au naturel. 

La composition par contre laisse légèrement à désirer, car il contient du sulfate, de l’alcool et du sodium. Je vous conseille dans la mesure du possible de vous acheter des produits qui ne contiennent pas tout cela et encore mieux, ne prendre que des produits naturels. 

J’ai entendu parler de la marque Garnier, j’ai voulu tester et vous en parler. C’est fait. 

L’avez vous utitlisé? Qu’en pensez-vous? 

Xoxo Diamond.